Lilas jusqu’au bout des cheveux

Quand on aime, on ne compte pas! 

Ça faisait un petit moment que ça traîné dans un coin de ma tête mais j’avais du mal à me lancer. Quand on regarde sur internet pour se faire une idée, la plupart sont magnifique et réalisé par des professionnels, alors comment savoir si ça m’irait aussi? Est-ce juste une petite folie que je finirai par regretter?
Comme dis mon chéri: « tu ne peux pas savoir t’en que tu n’as pas essayé ». Oui, mais si le résultat est horrible, comment je fais ?

Il fallait que je le fasse, c’était la dernière fois que je pouvait en profité pour sauté le pas car après je n’aurais plus cette chance. Oui je parle bien de me colorer les cheveux. Mais pas n’importe quel couleur passe partout, moi je voulais avoir les cheveux lilas!
Ma couleur préférée. Quand je dis que c’était effectivement la dernière ligne droite pour moi de le faire, c’est parce qu’à cet époque j’étais encore à la fac. Je n’avais pas de travail à ce moment là, et à la fac peu importe le style qu’on a, ni les folies capillaire qu’on peut faire on est accepté en classe contrairement, au collège/lycée ou autres écoles supérieurs. C’est d’ailleurs une des choses qui me plaît à la fac.

C’est une amie, Elodie, qui se colore les cheveux depuis des années, qui a gentillement accepté de faire s’occupé des miens. Moi qui n’avait pratiquement jamais touché à mes cheveux c’était quelque chose qui  m’effrayais.
« Et si ça ne me va pas? » Ou « Si ça ne me plait pas?  » Mon amie m’a rassurée en me disant qu’on parle d’une couleur de cheveux et que si ça ne me plaisait pas, je pouvais toujours redevenir châtain. Elle avait raison et elle a su m’encourager, avec mes amies, à faire le grand saut. Ce que je craignais le plus était, en faite, la décoloration… Etape obligatoire si on souhaite avoir un aspect uniforme.

Je dois avouer que je n’ai pas assumé la décoloration… pas que le blond ne m’allait pas, mais le blond orangé, comment dire?… Non.

Afin d’évité de m’abîmé le moins possible les cheveux, mon amie m’a dit qu’on allait procéder à une déclaration en 2 fois sur 4 jours. Une première de coloration et un autre dans 4 jours pour laisser le temps aux cheveux et de ne pas les « tuer ».

Pour rentrer chez moi elle m’a prêtée un bonnet et je l’ai gardée sur la tête pendant les 4 jours! La couleur des longueurs étaient passable mais les racines ce n’étaient pas ça.

Le jour J enfin arrivé, j’étais excitée comme une puce. Il me tardait qu’une chose avoir mon lilas sur la tête. Malheureusement ça ne s’est pas passé comme ça. Après avoir appliqué la coloration violette sur toute ma chevelure, laissé poser, rincer, et un soin, j’avais une toute nouvelle couleur. « Violette ». « Ah non Bleu ». « Ah non, y a un reflet violet mais j’ai les cheveux bleu ». Suivant la pièce dans laquelle je me trouvais et la lumière c’était bleu avec des reflets violet.
C’est le lendemain à la lumière du soleil qu’on pouvait réellement voir le résultat. En réalité j’étais bleu électrique. C’était plutôt pas mal mais ce n’était pas ce que je voulais, j’étais tout de même déçu.

Mon amie me promit de rattraper le coup le plus vite possible et elle passa le lendemain une commande sur internet avec de nouveaux produits pour obtenir mon lilas. Mais la commande mis du temps à arrivé, j’ai donc gardé, pendant quelques semaines cette coloration. Coloration qui au fil des lavages s’est estompée.

Au bout du 2-3ème shampoing, j’ai obtenue un bleu « jean » plutôt pas mal pour finir sur du vert. Et oui étant blonde sous le bleu, le jaune et le bleu font du vert, mais ça ne m’a pas arrêté pour autant et surtout j’ai pu voir qu’elle couleur m’allait au teint.

Puis mon amie reçu les produits. La veille j’ai fait un soin à l’huile de coco pour prendre soin de mes cheveux au maximum pour la suite. Je l’ai même re-fait le lendemain matin afin être sûre. Il fallait re-passait par la décoloration pour évité tous les reflets verts et obtenir la coloration la plus proche de mes attentes. J’avais hâte d’une chose, voir le résultat. Et je n’étais pas déçu!
Après la décoloration, on a posé un gris léger pour permettre une meilleur tenue du lilas. Ensuite Elodie a appliqué la teinture violette mélanger à un soin pour ensuite appliqué (après rinçage et séchage) un produit donnant des reflets violet (pour être sûre).
Après mettre lavé les cheveux j’ai sauté partout, j’étais heureuse j’avais enfin mon résultat tant souhaité!

IMG_20170501_174240_818

Comme c’est une nuance clair, le lilas partait facilement au shampoing. Pour la faire durée le plus longtemps possible, après chaque lavage et sur cheveux légèrement humide, j’appliquais le produit aux reflets violet.
A la fin de mon produit je n’en ai pas racheter car j’allais reprendre mon travail d’agent de trafic. Mon lilas a laissé place à du gris, dont j’aimais beaucoup pour finir par un léger bleu/vert d’eau que je porte encore.

Je vais repasser à ma couleur naturelle, ou du moins ce qui s’en rapproche le plus, très prochainement. 

Je tiens à remercier encore mon amie Elodie pour ses talents et sa patience ainsi que mes supportrices qui étaient avec nous. Goro goro Hypo! 

 

Marine

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s